Vous êtes ici : Accueil > ARCHIVES > Espace élèves > Litterature > Les Mangas
Publié : 8 juillet 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les Mangas

les mangas


Cette personne est le créateur de Naruto.
Il existe beaucoup de mangas comme Inuyasha,Naruto,Dragon-ball z, One piece,le célèbre manga Saint Seya les chevaliers du zodiac,Nicky Larson,Bleach,Kenshin,Mar,Gto et j’en passe.
Ce qui est bien dans les mangas c’est le coté humour et le coté éroïque qu’ils ont.Ils exicte aussi des objets qui sont dans les mangas qu’on peut se metrent sur soit comme par exemple les pupilles de sharingan de Kakashi (dans Naruto).Les mangas permet de se détendre ou bien de s’amuser selon le manga.
les mangas

L’histoire du Manga


Le premier Manga est apparu il y a...

Vous lisez les manges, vous regardez les mangas, vos parents lisent (ou lisaient) les mangas
depuis leur enfance, mais vos grands parents lisaient-ils les Mangas ? C’est posssible...
Le tout premier manga est apparu bien avant la naissance de Goldorak, Capitaine Flamme, les
Gundams...même avant le XXème siècle.

L’histoire du manga débute avec les quatre rouleaux d’emakimono (rouleau de dessins) intitulés : « Chojujingiga » (dessins d’oiseaux et de bêtes représentant des humains) datant du XIIème siècle, entre la fin de l’ère Heian et le début de l’ère Kamakura. Ils sont considérés comme les plus vieux mangas du monde.

Le plus connu de ces rouleaux met en scène des singes, des lapins, des grenouilles qui tels des humains, s’entraînent au Sumo. C’est aussi le premier manga humoristique de l’histoire. Le terme " manga " signifie littéralement " image dérisoire "

C’est à l’époque d’Edo, en 1814 exactement, que KATSUSHIKA Hokusai (1760-1819) présente le « Hokusai Manga » (littéralement Manga de Hokusai). Ses œuvres traitent de la vie du peuple à Edo, et ont eu une forte influence sur de nombreux peintres impressionnistes français.

Après la seconde guerre mondiale, le Japon se relève lentement. Surgit alors un homme qui va marquer durablement le monde du manga, TEZUKA Osamu (1928-1989). Surnommé « le dieu du manga », il bouleverse de manière considérable le manga au Japon.
Tezuka, impressionné par les dessins animés de Walt Disney, crée en 1963 la première série d’animation japonaise à la télévision : « Tetsuwan Atomu » (Astro le petit robot). C’est aussi le départ de l’industrie de l’animation japonaise. La japanimation ne cessera alors d’innover en matière d’images et de narration.

Peu à peu de nouveaux auteurs apparaissent. Leurs oeuvres ne s’adressent plus simplement aux enfants mais touchent quasiment toutes les catégories de la population. On y trouve des mangas pour les garçons (Shonen), les filles (Shojo), les jeunes hommes (Sei.nen) et les femmes (Josei). Cette segmentation du lectorat s’accentue encore aujourd’hui et crée des genres et sous-genres.

Naruto

L’analogie avec notre « Roman de Renart » occidental est évidente : même satire sociale, même représentation des actes et sentiments humains au travers d’animaux.

On peut dater la naissance officielle du terme « manga » : c’est en 1814 que Katsushika Hokusaï entreprend la composition de 15 rouleaux de dessins satiriques, mêlant réalité et fantastique, auxquels il donnera le titre de « Hokusaï manga ».

Le terme manga est inventé de toute pièces par l’artiste en juxtaposant deux caractères chinois, qui suggèrent le concept d’images « grotesque ».

C’est au travers de la veine satirique que se cisèlera progressivementce que nous désignons aujourd’hui sous l’appellation « manga ». Il y eut même un Français installé au Japon. Georges Bigot, qui participa, dans les années 1880, à la structuration des mangas au travers de son journal satirique « Tôbae ».

Mais c’est en 1914 que les éditions Kôdansha vont créer un mensuel pour les garçons. « Shonen Club », véritable ancêtre de toute la presse manga, qui lancera au cours des années 20 les premiers recueils d’histoires parues auparavant en feuilleton.

On remarquera cependant que ce mouvement s’est développé d’abord au travers de bandes dessinées destinées aux jeunes filles.

Dès 1932, les artistes japonais vont créer leur association professionnelle, la Nihon Mangaka Kyokai, qui existe toujours et dont l’occupation première consista à étudier un phénomène nouveau : le succès des comics books américains, à une époquede relation très tendues Japon-USA.

L’artisant le plus original du manga moderne est Osamu Tezuka, le hergé japonais, qui posera les bases narratives du manga dès 1947 avec « la nouvelle île au trésor ». C’est à lui que nous devons Jungle Tateï (« Le roi Léo »).

Une solution originale pour créer ses propres mangas !
Après le succès de Comic Book Créateur dédié à la création de bande-dessinée sur mesure, voici en exclusivité un logiciel entièrement consacré à l’univers des mangas. On y retrouve l’interface conviviale et les fonctionnalités du précédent opus, mais associées à une très riche bibliothèque d’illustrations issue des collections mangas de l’éditeur japonais Tokyopop Art. Des effets spéciaux, des animations et des planches spécial "manga" ajouteront une note vraiment authentique à ces créations personnalisées.